500
500

Courrier / Communications

Soutien à l'initiative populaire en faveur de la protection des enfants contre le tabac

DOI: https://doi.org/10.4414/bms.2021.20121
Date de publication: 15.09.2021
Bull Med Suisses. 2021;102(37):1204

Ligue pulmonaire suisse

Société Suisse de Cardiologie

Société Suisse de Cardiologie Pédiatrique

Société Suisse de Chirurgie Cardiaque

Société Suisse de Pneumologie

Société Suisse de Pneumologie Pédiatrique

Société Suisse de Chirurgie Thoracique

Soutien à l’initiative populaire en faveur de la protection des enfants contre le tabac [1]

A notre grande indignation, le Conseil national et le Conseil des Etats ont affaibli la loi sur les produits du tabac. Dans la presse imprimée et sur Internet, la publicité pour les produits du tabac et de la nicotine reste autorisée, tout comme le parrainage d’événements nationaux. Il n’est donc plus question de protection efficace des mineurs. Le Conseil des Etats propose même de supprimer de la loi l’obligation de déclarer les dépenses publicitaires pour les produits du tabac et de la nicotine. Même les exigences minimales de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) ne sont ainsi pas respectées. Du point de vue de la politique de santé et de l’économie, c’est absolument incompréhensible.

Les enfants et les adolescents sont séduits par la publicité, la promotion et le parrainage du tabac, qui les incitent à adopter des produits, créant une forte dépendance. La publicité touche les enfants et les jeunes, que ce soit ­intentionnellement ou non. Des études montrent qu’une interdiction totale de la ­publicité, de la promotion et du parrainage réduit la consommation de produits du tabac de 7% [2]. Les pays européens les plus avancés en matière de prévention du tabagisme limitent totalement la publicité pour le tabac [3].

Une récente étude zurichoise montre qu’environ 70% des filles et 60% des garçons âgés de 16 à 17 ans utilisent des produits du tabac, notamment des e-cigarettes. Les enfants et les adolescents fumeurs se plaignent beaucoup plus de l’essoufflement ou des symptômes de l’asthme que leurs camarades non-fumeurs [4]. Cette tendance est confirmée par l’étude «Health Behaviour in School-aged Children»: 51% des garçons et 35% des filles de 15 ans ont déjà essayé une e-cigarette [5]. Il est mis en évidence que l’utilisation des e-cigarettes ­augmente le risque que les jeunes fument des cigarettes classiques ultérieurement [6].

Les sociétés soussignées concluent que la loi sur les produits du tabac élaborée par le Parlement est inappropriée. Pour une protection efficace des mineurs, des restrictions globales sur la publicité, la promotion et le parrainage des produits du tabac conventionnels et alternatifs, ainsi que des e-cigarettes sont nécessai­res. Cela ne limite pas leur disponibilité pour les adultes dépendants du tabac. En revanche, c’est le seul moyen d’empêcher nos enfants et nos jeunes de commencer à consommer, de devenir dépendants de la nicotine et, plus tard, de souffrir et de mourir des maladies coûteuses pour la société que nous rencontrons dans notre pratique quotidienne. Après tout, le tabac reste le principal facteur de risque évitable pour le développement des maladies non transmissibles [7].

Références

1 Initiative populaire fédérale «OUI à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac».

2 Henriksen L. Comprehensive tobacco marketing restrictions: promotion, packaging, price and place. Tob Control. 2012 Mar;21(2):147–53. doi:10.1136/tobaccocontrol-2011-050416

3 European Tobacco Control Scale (2019).

4 Mozun R, et al. Cigarette, shisha, and electronic smoking and respiratory symptoms in Swiss children: The LUIS study. Pediatr Pulmonol. 2020 Oct;55(10):2806–15.

5 Health Behaviour in School-aged Children. Rapport de recherche par Addiction Suisse (2018).

6 Khouja JN, et al. Is e-cigarette use in non-smoking young adults associated with later smoking? A systematic review and meta-analysis. Tob Control. 2020 Mar 10;30(1):8–15. doi:10.1136/tobaccocontrol-2019-055433

7 Office fédéral pour la santé publique: Espérance et qualité de vie réduites pour les fumeurs.

Verpassen Sie keinen Artikel!

close