Actualités

En chiffres Au cœur de la science Prix et distinctions Quoi de neuf?

Actualités de la semaine

DOI: https://doi.org/10.4414/bms.2022.21268
Date de publication: 23.11.2022
Bull Med Suisses. 2022;103(47):9-10

Situation des cabinets médicaux

fullscreen

Découverte d’une mutation d’origine suisse

Génétique Les équipes des Services de médecine génétique, de cardiologie et de médecine de précision du CHUV, sous la conduite du Prof. Andrea Superti-Furga, ont constaté l’origine suisse d’une variante génétique responsable de cardiomyopathie et particulièrement répandue dans la population Amish. Les chercheurs ont identifié la variante MYBPC3 «NM_000256.3:c.3330+2T > G» à l’état hétérozygote dans huit familles suisses non apparentées atteintes de cardiomyopathie, ce qui en fait la variante de cardiomyopathie la plus représentée en Suisse occidentale. L’origine suisse des Amish, dont la population présente une haute prévalence de cette variante, est ainsi confirmée. Cette découverte encourage également la recherche d’une possible cause génétique chez les individus atteints de cardiomyopathie.

Traitement du cancer du sein

Centre du sein Zürichsee Géré par la Hirslanden Klinik Im Park et le See-Spital, le Centre du sein Zürichsee a été récompensé pour la qualité élevée du traitement médical des patientes et patients atteints de cancer du sein. «Nous sommes très heureux de cette distinction. C’est une étape importante pour le Centre du sein Zürichsee et cela confirme la qualité élevée des soins médicaux pour nos patientes et patients – de la prévention et du diagnostic, en passant par le traitement et le suivi», déclare le Dr Ziad Atassi, directeur clinique du Centre du sein Zürichsee. Le label Q est attribué conjointement par la Ligue suisse contre le cancer (LSC) et la Société suisse de sénologie (SSS) et comprend une centaine de critères de qualité.

fullscreen
Dr méd. Ziad Atassi, directeur clinique, Centre du sein Zürichsee

L’altruisme récompensé

Prix Sana 2022 Au nom des nombreux efforts bénévoles fournis en Suisse, Maria Lopez, Siegfried Schiesser et Regula Meyer reçoivent cette année le Prix Sana, doté de 10 ​000 francs chacun. Maria Lopez dirige une ferme à Bonvillars (VD), dans laquelle des personnes en situation de handicap passent leur quotidien. Siegfried Schiesser (GL) assure depuis des années un service de transport pour la Croix-Rouge suisse et participe au programme «Les seniors pour les seniors» de Pro Senectute. Regula Meyer (AG) accueille depuis plus de 20 ​ans des enfants issus de situations familiales difficiles de manière temporaire dans sa famille et s’occupe d’enfants confiés.

fullscreen
De gauche à droite: Maria Lopez, Siegfried Schiesser et Regula Meyer lors de la remise de prix.

Le corona tape sur les nerfs

Neuro-COVID Une équipe de recherche de l’Université de Bâle et de l’Hôpital universitaire de Bâle a analysé les symptômes neurologiques de 40 personnes atteintes de COVID-19. Elle a examiné ce qui permet de reconnaître et de prédire les différents degrés de gravité du «neuro-COVID». «Nous avons pu établir un lien entre la signature de certaines molécules dans le sang et le liquide céphalorachidien et une réaction immunitaire débordante dans le cerveau, une réduction du volume cérébral dans différentes zones ainsi que des symptômes neurologiques», résume Prof. Gregor Hutter. Il s’agit dès lors de tester ces biomarqueurs sur un plus grand nombre de participants afin de développer un test sanguin capable de prédire les évolutions graves, y compris le neuro-COVID et le COVID long, dès le début d’une infection.

Regine Sauter succède à Isabelle Moret

H+ La conseillère nationale Regine Sauter a été élue en tant que présidente de l’association H+ Les Hôpitaux de Suisse. La Zurichoise succède à Isabelle Moret, qui s’est retirée fin juin 2022 après son élection au Conseil d’État vaudois. Elle prendra ses fonctions le 1er janvier 2023. Regine Sauter est conseillère nationale (PLR) depuis 2015 et siège à la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique. Sur le plan professionnel, elle dirige la Chambre zurichoise du commerce. Elle siège en outre dans les organes dirigeants de diverses organisations et au sein de conseils d’administration. Elle a étudié les sciences politiques à la Haute école de Saint-Gall et obtenu un doctorat qu’elle a complété par un Executive MBA.

fullscreen
Regine Sauter © Parlamentsdienste

Nouveau chef en endocrinologie à l’Hôpital cantonal de Lucerne

LUKS Dr méd. Stefan Fischli a été nommé médecin chef en endocrinologie/diabétologie et nutrition clinique à l’Hôpital cantonal de Lucerne. Il succède ainsi au professeur Christoph Henzen, docteur en médecine. Stefan Fischli a rejoint le service d’endocrinologie/diabétologie et de nutrition clinique en 2009 en tant que chef de clinique, avant d’être promu médecin adjoint en 2013 et co-médecin chef en 2018. Il a fait ses études de médecine à Zurich et à Paris. Sa spécialisation en endocrinologie l’a notamment mené à Berne. Membre de l’équipe du centre de la thyroïde, il a développé un réseau clinique et scientifique international au cours des dernières années. Il est membre du comité de la Société suisse d’endocrinologie et de diabétologie et de l’organisation faîtière diabètesuisse.

fullscreen
Dr méd. Stefan Fischli

Le centre de médecine générale a un nouveau chef

Winterthour PD Dr méd. Michael Osthoff dirige depuis le 1er novembre le Centre de médecine interne générale et la Clinique de médecine interne de l’Hôpital cantonal de Winterthour. L’interniste et infectiologue succède ainsi au professeur Cornel Sieber, qui dirige depuis le début de l’année le domaine clinique A du KSW en tant que Chief Medical Officer. Auparavant, Michael Osthoff travaillait à l’Hôpital universitaire de Bâle depuis 2005, où il a occupé les postes de médecin adjoint de la Clinique de médecine interne et chef de groupe de recherche au Département de recherche clinique. Il a par ailleurs travaillé deux ans à l’Université de Melbourne, en Australie.

fullscreen
PD Dr méd. Michael Osthoff

Verpassen Sie keinen Artikel!

close