Courrier / Communications

Une pub d'enfer

DOI: https://doi.org/10.4414/bms.2021.20361
Date de publication: 01.12.2021
Bull Med Suisses. 2021;102(48):1613

Dr méd. Virgile Woringer, Lausanne

Une pub d’enfer

Lettre concernant: Stoffel U. L’adéquation et la transparence doivent primer sur la simplification. Bull Med Suisses. 2021;102(45):1474.

Article intelligent, mais coda malheureuse. Juste un peu moins de 300 francs la consultation. Le prix de la franchise annuelle, ou du salaire moyen quotidien d’une infirmière, à croire que ce tarif affirmé fait le tissu de nos préoccupations. Mais où a-t-on la tête? Le fameux «oui, mais…» a encore de beaux jours devant lui! Facile à comprendre? Non. Même moi j’ai de la peine (mais je paye, comme beaucoup). Historiquement, les médecins se sont opposés à la tarification nationale uniforme, ou presque, et ont aussi trop travaillé dans la plupart des hôpitaux durant des années il est vrai, n’ont pas voulu ANOVA, seule méthode utile (les catégories doivent être discutées), n’ont pas volontiers ou spontanément recalculé quelques tarifications devenues discordantes (les assurances non plus), ont eu de la peine à raccourcir le temps de post-partum au strict nécessaire (fait sans risque on le constate), à facturer exactement dans le privé, etc. Alors que l’on réfléchisse pour préserver l’avenir.

Verpassen Sie keinen Artikel!

close