500
500

FMH

La prévention au cabinet de ­premier recours

DOI: https://doi.org/10.4414/bms.2020.19409
Date de publication: 25.11.2020
Bull Med Suisses. 2020;101(48):1605

Carlos Beat Quinto

Dr méd., membre du Comité central de la FMH, responsable du département Santé publique et professions de la santé

Environ 80% de la population adulte se rend chez son médecin au moins une fois par an. Chez les enfants et les adolescents, les visites régulières sont centrales pour transmettre des informations importantes en matière de prévention et mettre durablement en place des comportements propices. Outre les généralistes, les pédiatres et les gynécologues, les spécialistes sont eux aussi actifs en matière de prévention auprès des groupes de patients et pour les pathologies dont ils ont la charge. Et n’oublions pas les psychiatres, dont le rôle essentiel est particulièrement évident en cette période de Covid. Les médecins sont capables et désireux de jouer leur rôle en matière de prévention et de promotion de la santé, selon une approche interprofessionnelle et intégrative axée sur la mise en réseau. Une fois sur deux, le médecin est amené à aborder lors de la consultation des thèmes comme le surpoids, le diabè­te, les affections respiratoires ou cardiovasculaires, les comportements addictifs, les problèmes psychiques ou encore ceux touchant l’appareil locomoteur. Et la liste est loin d’être complète. Pour certains de ces thèmes, il peut se reposer sur des programmes élaborés de concert par le corps médical, fondés sur des données probantes. Ces programmes sont regroupés en une offre globale coordonnée dans le cadre du projet «PEPra – Prévention basée sur les preuves dans le cabinet», fruit d’une collaboration entre la FMH et divers partenaires, bénéficiant du soutien de la fondation Promotion Santé Suisse. Le projet, qui entre­tient des contacts avec l’Office fédéral de la santé publi­que, est inclus dans le 2e train de mesures «Prévention dans le domaine des soins» de la Stratégie MNT de la Confédération. La majeure partie de la patientèle des cabinets de premier recours est constituée de patients polymorbides ou atteints de maladies chroniques. Pendant une consultation, outre le diagnostic et la thérapie, le médecin peut également aborder des thèmes comme la promotion de la santé ou la prévention primaire, secondaire, tertiaire ou quaternaire. Cela ne veut pas forcément dire que la mise en œuvre aura lieu au cabinet de premier recours. Le médecin doit veiller, en abordant ces thèmes, à le faire de manière à induire un changement de comportement. L’entretien motivationnel, qui figure dans le catalogue des objectifs d’enseignement des facultés de médecine PROFILES, fait également l’objet de l’un des modules de formation continue PEPra. La mise en œuvre des activités de promotion de la santé ou de prévention peut aussi être confiée à diverses structures et organisations en dehors du secteur de la santé proprement dit. Le projet PEPra est constitué de quatre sous-projets, l’élément central étant les formations modulaires destinées aux médecins de premier recours et aux AM/CMA, selon une approche envisageant le cabinet médical comme une équipe. La mise en œuvre des modules démarrera en 2022 dans quatre cantons pilotes. Nous contactons actuellement l’ensemble des sociétés de discipline concer­nées pour organiser des discussions et sommes très heureux des réponses positives et constructives reçues à ce jour. Nous prévoyons par ailleurs de mettre en place une plateforme internet répondant, et c’est essentiel pour la FMH, aux besoins concrets des médecins et du personnel des cabinets. En collaboration avec les cantons et les sociétés cantonales de médecine, nous prévoyons également d’élaborer des récapitulatifs de l’offre disponible dans chaque canton, pour permettre aux personnes concernées de se renseigner aisément sur les formations pouvant les intéresser en amont ou en aval. Un des principes directeurs du projet est de mettre l’accent sur des offres développées non pas pour les médecins et les AM/CMA, mais en collaboration étroi­te avec eux. Veuillez vous référer aux informations à paraître dans la prochaine édition du BMS et de Primary and Hospital Care, et aviser votre personnel de la parution prochaine d’un article dans Praxis Arena.

Verpassen Sie keinen Artikel!

close