500
500

Autres groupements et institutions

Engagés depuis 25 ans 
contre les céphalées

DOI: https://doi.org/10.4414/bms.2020.19147
Date de publication: 02.09.2020
Bull Med Suisses. 2020;101(36):1070-1071

PD Dr. med. Andreas Gantenbeina, Luca Lavinab

a RehaClinic Bad Zurzach, Bad Zurzach; Président de la SSC & Membre de la Commission Thérapeutique de la SSC; b Office SSC, IMK Institut pour la Médecine et la Communication SA, Bâle

La Société suisse pour l’étude des céphalées (SSC) fête cette année ses 25 ans d’existence. Nous souhaitons profiter de cet heureux événement pour présenter notre société et passer en revue ce quart de siècle d’histoire.

Les céphalées font partie des affections neurologiques les plus fréquentes au monde [1]. Rien qu’en Suisse, elles touchent environ un million de personnes [2], et bon nombre de ces dernières ne reçoivent pas de diagnostic approprié. Les céphalées sont sous-estimées et insuffisamment traitées dans de nombreux cas. Cela n’est pas sans conséquences – en première ligne pour les personnes touchées et leur entourage, mais aussi pour toute une société: étant donné que la fréquence et l’intensité des céphalées sont au plus haut dans les années de vie particulièrement productives, le coût pour la collectivité est considérable – en particulier en raison des heures de travail perdues et de la baisse de productivité.

C’est pour cette raison que la Société suisse pour l’étude des céphalées (SSC) s’est fixé comme objectif il y a 25 ans de promouvoir la recherche, le diagnostic et le traitement des céphalées, de transmettre les dernières connaissan­ces, et d’améliorer la collaboration entre les spécialistes qui prennent en charge les patients souffrant de céphalées ou mènent des recherches sur le sujet. Depuis sa fondation, notre société interdisciplinaire et interprofessionnelle offre une plateforme pour la gestion des céphalées non seulement pour les professionnels de santé, mais également pour les patients. Une distinction entre céphalées primaires et secondaires est toujours opérée: pour ce qui est des céphalées primaires, il n’y a pas d’autres affections sous-jacentes connues, tandis que les céphalées secondaires sont symptomatiques, c’est-à-dire qu’elles surviennent dans le cadre d’une affection sous-jacente.

fullscreen
Les céphalées sont sous-estimées, avec de graves conséquences pour les patients et leur environnement, mais aussi pour la société.

Informations pour les spécialistes

Au sein de notre société qui compte 150 membres, la commission thérapeutique est la plus grande des commissions. Elle se compose de près de 30 experts en céphalées. Depuis près de 15 ans, la commission thérapeutique élabore et publie régulièrement des recommandations sur le traitement de différents types primaires de céphalées tels que la migraine, les céphalées en grappes, les céphalées de tension ou les céphalées sur abus médicamenteux. Ces ­recommandations thérapeutiques s’adressent en premier lieu aux médecins de premier recours, mais également à d’autres professionnels de santé, et contiennent des informations sur les derniers traitements et les traitements qui ont fait leurs preuves. Plusieurs chapitres spéciaux sont consacrés aux groupes de patients chez lesquels des précautions particulières sont requises pour le traitement des céphalées. Cela concerne notamment les enfants et 
les adolescents. Mais chez les femmes qui utilisent un contraceptif, qui attendent un enfant ou sont ménopausées et prennent un traitement de substitution hormonale, certains facteurs doivent également être surveillés lors du traitement des céphalées. Ces facteurs sont détaillés dans les recommandations thérapeutiques.

L’objectif fondamental du traitement des céphalées primaires est l’amélioration de la qualité de vie. La SSC encourage un premier traitement des patients par le médecin de famille et recommande, en cas de résistance thérapeutique, de vérifier le diagnostic et d’adresser les patients à des spécialistes des céphalées.

Outre ces informations sur le traitement des céphalées, les recommandations thérapeutiques contiennent également un algorithme continuellement amélioré et une fiche avec dix questions clés pour les patients. L’algorithme comme les questions clés ont pour but de faciliter le diagnostic du type de céphalées spécifique.

L’édition actuelle des recommandations thérapeutiques a été publiée au printemps 2019 en allemand et en français, sous forme papier et sous forme électronique. La version italienne suivra prochainement, en version imprimée et en ligne. Les versions électroniques sont disponibles en téléchargement sur notre site Internet www.headache.ch; les versions papier peuvent être commandées auprès de notre secrétariat administratif (kopfweh@imk.ch).

«Connaissance des céphalées» 
pour les patients

Notre site Internet s’adresse à tous ceux qui traitent des patients atteints de céphalées ou qui reçoivent eux-mêmes un traitement contre les céphalées. Outre les recommandations thérapeutiques, vous y trouverez également diverses fiches d’information sur la «con­nais­sance des céphalées», que notre commission thérapeutique met à jour ou renouvelle régulièrement. Ces fiches d’information expliquent notamment quand les céphalées doivent amener à consulter un médecin, si certains produits entrent en compte pour le traitement des céphalées, et quel rôle joue la physiothérapie dans le traitement des céphalées. Dans le contexte actuel, des informations et vidéos sont également disponibles sur le thème gestion des céphalées et COVID-19.

Promotion de la recherche

Comme mentionné, outre le travail pédagogique, la promotion des travaux de recherche dans le domaine des céphalées fait également partie des tâches centrales de notre société. En l’honneur de Hansruedi Isler, président fondateur et membre d’honneur décédé en 2019, qui a établi une des premières consultations pour les céphalées dans les années 1960 à Zurich en tant que neurologue, la SSC attribue chaque année depuis 2012 une bourse de recherche Hansruedi Isler d’un montant de 10 000 CHF. La bourse de recherche doit permettre aux scientifiques d’élaborer des articles scientifiques de qualité dans le domaine des céphalées; elle est attribuée dans le cadre des congrès annuels de la SSC.

Réunion annuelle commune de la SSC et de la SPS: les 1er et 2 octobre à BernExpo

Comme pour de nombreuses autres organisations médicales, les congrès annuels sont pour la SSC un des temps forts de l’année. Sur généralement un à deux jours, nos membres et toutes les personnes intéressées ont la possibilité de s’informer sur les dernières découvertes dans le ­domaine des céphalées ainsi que sur les dernières innovations en matière de traitement des céphalées. Afin d’ac­croître encore l’échange de connaissances et de continuer à développer les synergies, nous réalisons notre congrès avec d’autres sociétés de médecine. Enfin, notre congrès 2019 s’est tenu dans le cadre du congrès de la Swiss Federation of Clinical Neuro-Societies (SFCNS), dont la SSC est membre fondateur, et qui n’a lieu que tous les trois ans. Cette année, nous organisons notre congrès annuel en collaboration avec la Swiss Pain Society (SPS) qui, en tant qu’organisation interdisciplinaire, s’occupe du traitement de la douleur en général. La réunion annuelle commune de la SSC et de la SPS aura lieu les 1er et 2 octobre à BernExpo.

Vous trouverez plus d’informations sur la SSC et ses projets sur www.headache.ch.

L’essentiel en bref

• La Société suisse pour l’étude des céphalées (SSC) fête son 25e anniversaire.

• Lors de sa création, elle s’est fixé pour objectif de promouvoir la recherche, le diagnostic et le traitement des maux de tête, de communiquer les dernières découvertes et d’améliorer la collaboration entre les professionnels.

• La société compte actuellement 150 membres.

• La Commission thérapeutique, composée d’une petite trentaine de spécialistes des céphalées, est son plus grand ­organe.

• Depuis près de 15 ans, cette commission rédige et publie ­régulièrement des recommandations pour le traitement de différents types de céphalées primaires.

• Les recommandations actuelles (état au printemps 2019) sont disponibles au téléchargement à l’adresse www.head­ache.ch, les éditions imprimées peuvent être commandées auprès du secrétariat (kopfweh[at]imk.ch).

Références

1 https://www.who.int/topics/headache_dis­orders/en/

2 https://www.headache.ch/download/Content_attachments/FileBaseDoc/Kaseberg-C-Migrane-D.pdf

Adresse de correspondance

Société suisse pour l’étude des céphalées (SSC)
c/o IMK Institut pour la médecine et la communi­cation SA 
Münsterberg 1
CH-4001 Bâle
kopfweh[at]imk.ch
www.headache.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close