Autres groupements et institutions

Matthias Scholer succède à Bruno Kesseli

Changement de rédacteur en chef au Bulletin des médecins suisses

DOI: https://doi.org/10.4414/bms.2019.17821
Date de publication: 08.05.2019
Bull Med Suisses. 2019;100(19):644-645

Hans Kurt

Dr méd., Président du Conseil d’administration d’EMH

Après plusieurs années de continuité, la direction du Bulletin des médecins suisses sera marquée cet été par le changement. Le rédacteur en chef actuel, Bruno Kesseli, quitte le BMS et les Editions médicales suisses EMH fin juillet, car après environ 14 ans d’activité rédactionnelle, il souhaite se consacrer de nouveau entièrement à la pratique médicale. Matthias Scholer prendra sa succession. Il est également journaliste expérimenté, de formation brillante, et occupe depuis quelques années le poste de rédacteur en ligne au BMS.

Le Conseil d’administration des Editions médicales suisses EMH a choisi Matthias Scholer comme nouveau rédacteur en chef pour le Bulletin des médecins suisses (BMS). L’organe suprême d’EMH comme le Comi­té central de la FMH ont estimé que c’était une chance que Matthias Scholer, candidat en interne, hautement qualifié, soit disponible pour occuper ce poste important de rédacteur en chef du BMS.

Matthias Scholer a derrière lui de nombreuses années d’expérience du journalisme spécialisé dans les sciences et la politique de la santé. Sa polyvalence dans le métier est déterminante en ces temps de transformation rapide des médias. Matthias Scholer connaît aussi bien la presse que les médias en ligne ou les réseaux sociaux. C’est de plus un journaliste vidéo chevronné. Depuis quelques années, il est responsable pour le BMS de l’élaboration de la communication cross média et du développement de l’offre en ligne, ainsi que du suivi du site internet et des médias sociaux. Il rédige aussi régulièrement des articles pour la version papier et au niveau de la conception, il donne des pistes importantes pour l’évolution du journal.

A la fin de sa formation en médecine vétérinaire et de sa thèse, il a exercé quelques années le métier qu’il a appris, avant de s’imposer rapidement dans le journalisme scientifique. Outre quelques missions pour d’importants journaux suisses, le NZZ et le Tages-Anzeiger par exemple, il a notamment été rédacteur médical pour la Fondation Maurice E. Müller, rédacteur et directeur de rédaction de la revue Care Management, responsable de la communication de SystemsX.ch, une ­filiale de l’EPF de Zurich, et enfin chef de projet pour les Editions médicales suisses EMH. Il gérait de plus, avec SciMed, sa propre agence de journalisme scientifique et dirigeait le CAS Journalisme spécialisé à l’école de journalisme suisse maz. Dans ce contexte, l’accession au poste de rédacteur en chef du BMS peut être vue comme une évolution logique.

fullscreen
Bruno Kesseli (à gauche) guide Matthias Scholer pas à pas dans les fonctions de rédacteur en chef.

Bruno Kesseli reprendra une activité de médecin de famille

L’actuel rédacteur en chef Bruno Kesseli, spécialiste en médecine interne générale, journaliste diplômé en lettres, dirige la rédaction du BMS depuis plus de 13 ans. Parmi ses premiers projets figuraient la refonte structurelle et conceptuelle de la revue, ainsi que la constitution d’une rédaction indépendante. C’est de là que vient le dualisme du BMS. Une revue caractérisée par une partie officielle, clairement reconnaissable comme telle, la partie FMH du BMS, et par des pages «libres», conçues suivant des critères journalistiques. Une rédaction indépendante, dans le cadre de ses statuts, assume la responsabilité de cette deuxième partie. Alors même que le contexte économique est de plus en plus difficile, sous la direction de Bruno Kesseli la rédaction est parvenue à développer la revue et à améliorer sa qualité journalistique, malgré des ressources limitées. Le BMS a brillamment relevé le défi de l’ère numérique, notamment grâce à l’arrivée de Matthias Scholer dans l’équipe rédactionnelle.

Dans son orientation professionnelle aussi, Bruno Kesseli a misé sur le dualisme. En plus de son engagement au BMS, il était médecin de famille à temps partiel. Ces deux dernières années, il a accordé de plus en plus de place à cette activité médicale, au point de souhaiter s’y consacrer de nouveau à temps plein, après ces quelque 14 années passionnantes et bien remplies au BMS.

Le Conseil d’administration remercie Bruno Kesseli pour son travail minutieux, sa collaboration avec ses collègues et son intégrité. Accepté par tous, il fut un précieux trait d’union entre les membres de la FMH et les éditions EMH. Le Conseil d’administration souhaite au nouveau rédacteur en chef Matthias Scholer beaucoup de succès dans la mise en œuvre de ses nombreuses idées, avec la reconnaissance et l’acceptation nécessaires du corps médical.

Nous publierons ces prochaines semaines une interview de Bruno Kesseli. Deux chroniques «Et encore» sont prévues pour le mois de juillet, une du rédacteur en chef sortant et une du nouveau rédacteur en chef désigné.

Crédits

Elisa Jaun

Adresse de correspondance

kurt[at]solnet.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close