500
500

Courrier / Communications

Journée mondiale 2017 contre l’hépatite

DOI: https://doi.org/10.4414/bms.2017.05872
Date de publication: 26.07.2017
Bull Med Suisses. 2017;98(3031):944

Schweizer Hepatitis-Strategie

Journée mondiale 2017 contre l’hépatite

L’hépatite C fait régulièrement la une des médias. En raison du prix élevé des médicaments, l’OFSP a imposé une limitation: les nouveaux traitements étaient réservés jusqu’ici aux personnes dont la maladie du foie était à un stade avancé. Depuis le 1er juillet 2017, l’un des médicaments hautement efficaces contre l’hépatite C peut être prescrit sans restriction.

Ce sont là de bonnes nouvelles. Alors que ­l’hépatite C peut être guérie aujourd’hui dans plus de 90 pour cent des cas grâce aux nouveaux médicaments, l’hépatite B peut être traitée et contrôlée. Et il existe un vaccin. Cependant, la disponibilité du vaccin et des médicaments ne suffit pas à combattre efficacement les conséquences des hépatites virales B et C. Il faut aussi informer. En effet, la moitié des quelque 80 000 personnes en Suisse atteintes d’hépatite B ou C chronique ne sont pas au courant de leur infection par ce virus potentiellement dangereux.

C’est là qu’intervient la campagne du réseau Stratégie hépatite suisse à l’occasion de la Journée mondiale contre l’hépatite: un test sur www.hepatite-suisse.ch permet d’évaluer les risques d’infection. Ceux-ci sont multiples et remontent souvent à un certain nombre d’années. Les principaux sont: réception de sang ou de produits sanguins à l’hôpital avant 1990, consommation de drogues par injection ou sniff, tatouages ou piercings réalisés dans des conditions d’hygiène insatisfaisantes. L’hépatite B peut aussi se transmettre par des rapports sexuels non protégés.

A l’issue du test, toutes les personnes présentant un risque reçoivent un bon pour un dépistage gratuit de l’hépatite. Celui-ci peut être utilisé jusqu’à fin septembre auprès des centres et laboratoires partenaires de la campagne dans toute la Suisse.

Eliminer l’hépatite

La campagne est menée par le réseau Stratégie hépatite suisse. Celui-ci réunit plus de 80 per­sonnalités du milieu médical, de l’économie, des organisations de patients, des assureurs ainsi que des autorités politiques, œuvrant à titre bénévole, qui s’investissent dans la lutte contre l’hépatite virale. Le réseau entend éliminer l’hépatite virale en Suisse d’ici 2030.

La campagne est soutenue par Rothen Medi­zinische Laboratorien, sponsor principal, ainsi que par medica Medizinische Laboratorien et Laborgemeinschaft 1. Medi­support et Synlab sont partenaires du test.

Plus d’informations et test du risque sur www.hepatite-suisse.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close